Conduire avec un rétroviseur cassé, est-ce possible ? Que dit la loi ?

Conduire avec un rétroviseur cassé, est-ce possible ? Que dit la loi ?

Depuis 1969 la loi française impose aux constructeurs et aux usagers, par l’arrêté du 20 novembre 1969, un certain de nombre de règles concernant les rétroviseurs des véhicules.

Nos spécialistes vous livrent ici leurs conseils pour tout savoir sur la réglementation des rétroviseurs automobiles. 

Quel est le nombre minimal de rétroviseurs prescrits par la loi pour ma voiture ? Risquez-vous la contre visite au contrôle technique en cas d’un rétroviseur endommagé ?

Selon la loi et le code de la route, les voitures particulières doivent avoir un rétroviseur gauche et un rétroviseur intérieur. Dans certain cas où le rétroviseur intérieur ne pourrait remplir sa fonction, (comme cela peut être le cas pour les utilitaires sans vitres arrière) le rétroviseur droit devient alors obligatoire. De même lorsque le véhicule tracte une remorque masquant la visibilité ou dépassant la largeur du véhicule.

Cependant, il est important de faire la différence entre ce que la loi impose aux constructeurs automobiles et ce qu’impose le contrôle technique du véhicule.

En effet, si la loi n’impose pas le rétroviseur droit à votre type de véhicule sur le principe, si le constructeur automobile a par sécurité, esthétique, ou confort fait le choix de mettre un rétroviseur droit, ce qui est le cas aujourd’hui de tous les véhicules particuliers, il devra comporter les mêmes obligations que le gauche au moment du contrôle technique.

Par conséquent, ne vous trompez pas pour votre contrôle technique au sujet de vos rétroviseurs. Que ce soit le rétroviseur gauche, droit ou central, les causes de contres visites suites à des défauts sont les mêmes avec une obligation de réparation dans les 2 mois sous peine d’avoir à repasser le contrôle complet.

Les motifs de contre visites sont les suivants :

  • Absence de rétroviseur
  • Visibilité insuffisante
  • Coque ou miroir endommagée avec partie saillante
  • Anomalie de fixation

Puis-je conduire si le réglage de mon rétroviseur électrique ne fonctionne plus ?

Il faut savoir qu’il n’est pas permis de rouler avec un rétroviseur électrique dont le moteur permettant le réglage du miroir serait en panne. C’est un cas de contre visite au contrôle technique car la législation impose que le réglage des rétroviseurs puisse être effectué de la place conducteur porte fermée.

Puis-je improviser un rétroviseur de fortune ? 

La loi prévoie que les rétroviseurs extérieurs et intérieurs soient des pièces homologuées entourées d’un bord arrondi d’au moins 3,5 mm de rayon et ne présentant pas de d’arrêtes vives ou pointes susceptibles de mettre en danger les passagers ou toute personnes à l’extérieur.

Quelle contravention en cas de conduite avec un rétroviseur cassé ou absent ?

Il faut savoir que la conduite avec un rétroviseur cassé, dont la visibilité serait significativement réduite, ou potentiellement assez endommagé présentant des parties saillantes considérées comme dangereuses pour autrui, vous vous exposez à une contravention de 3ème classe.

Une amende de 3ème classe est d’un montant forfaitaire de 68 €. Celle-ci peut être minorée ou majorée selon le délai de paiement. Dans le cas ou l’amende est payé immédiatement au représentant de la loi, l’amende est de 45 €. En revanche, si l’amende est payée 45 jours après la date de la contravention, l’amende majoré est de 180 €.

La solution la plus économique pour remplacer un rétroviseur cassé

Remplacez votre rétroviseur endommagé par un rétroviseur d’occasion et faites jusqu’à 70% d’économies par rapport au prix du neuf :

Le site Reparcar.fr sélectionne auprès de centres de recyclages de véhicules hors d’usages agréés des rétroviseurs encore parfaitement fonctionnels pour vous permettre de faire des économies et un geste pour la planète par la même occasion.

Conduire avec un rétroviseur cassé, est-ce possible ? Que dit la loi ?
4.4 (88%) 55 votes