Jour du dépassement, il est temps de passer au réemploi !

Jour du dépassement, il est temps de passer au réemploi !

Chaque année, les médias évoquent le jour du dépassement. Chaque année, ce jour est de plus en plus tôt dans l’année. Chaque année, nous, citoyens du monde, nous déplorons cette situation. Et pourtant, rien ne bouge !

Et si cette année, en ce jour du 29 juillet 2019, nous décidions de prendre un engagement ou deux pour contribuer à réduire nos besoins en ressources et arrêter la tendance des Hommes à consommer plus que la planète ne peut nous offrir ?

Le jour du dépassement, c’est quoi ?

Le jour du dépassement, tel qu’il est calculé par l’ONG Global Footprint Network, désigne le jour où l’Homme a consommé plus de ressources renouvelables que la planète ne peut en produire.

Cela signifie qu’au-delà de ce jour, l’Homme a produit plus de gaz à effet de serre que les océans et nos forêts peuvent en absorber.

De même, il désigne le jour où l’Homme a pêché plus de poissons dans les mers et les océans, coupé plus d’arbres ou encore cultivé plus de terres que la nature ne peut en produire.

Autrement dit, à partir du jour du dépassement, l’Homme assèche les ressources naturelles restantes pour conserver son train de vie actuel et la consommation de matières premières en résultant.

En prenant en compte la date du 29 juillet 2019, on peut ainsi estimer que, pour conserver le train de vie actuel moyen des Hommes, il faudrait 1,8 planètes.

Un jour du dépassement de plus en plus précoce

Ce qui est inquiétant de voir, c’est que ce jour arrive de plus en plus tôt dans l’année au fur et à mesure que les années avancent.

En effet, il y a 20 ans, en 1999, le jour du dépassement était calculé par l’ONG au 29 septembre, soit deux mois entiers de perdus en 20 années seulement.

L’année dernière, en 2018, le jour du dépassement était au 1er août, ce qui annonce une perde de 2 jours en l’espace d’une année.

C’est une nouvelle preuve que l’Homme n’a pas encore pris conscience de la gravité de la situation ou qu’il n’a tout simplement pas encore pris assez de décisions pour réduire son impact sur l’environnement.

Favoriser le réemploi, notre engagement de 2019

Pourtant, de simples actions peuvent, lorsqu’elles sont mises ensembles, avoir un impact direct sur la consommation de l’Homme.

Parmi elles, Reparcar.fr vous propose de vous engager à favoriser le réemploi dans chacun de vos futurs achats.

Le réemploi, une offre en pleine évolution

Favoriser le réemploi, c’est s’engager à toujours rechercher un produit sur le marché de l’occasion avant d’aller regarder le marché du neuf.

La bonne nouvelle, c’est que l’offre de produits de réemploi s’est considérablement développée ces dernières années.

Il est ainsi possible d’acheter de nombreux objets d’occasion. Par exemple, la place de marché française Backmarket s’est spécialisée dans la vente de produits high-tech reconditionnés.

Pourquoi acheter un smartphone ou une machine à laver neuve si on peut les trouver reconditionné, c’est à dire remis à neuf (les éléments qui s’usent telle que la batterie d’un téléphone ayant été remplacé) ?

Reparcar.fr, favorisez les pièces auto de réemploi

Repacar.fr s’inscrit pleinement dans cette démarche en favorisant la vente de pièces automobiles d’occasion.

En effet, jusqu’à présent, pour trouver une pièce de réemploi, il fallait se déplacer dans la casse automobile proche de chez soi, sans avoir la certitude que celle-ci aura bien la pièce nécessaire à votre voiture.

Grâce à Reparcar.fr, il est désormais possible d’acheter une pièce d’occasion en quelques clics seulement. Et ce, même sans être un spécialiste de l’automobile: les non initiés peuvent être accompagnés dans leur recherches de pièces.

D’ailleurs, un alternateur d’occasion ou un pare-chocs de réemploi vendu sur Reparcar.fr a été contrôlé, testé et dispose d’une période de garantie.

La loi évolue, à vous de changer vos habitudes !

Mieux, les professionnels de l’entretien automobile ont désormais l’obligation de proposer des devis de pièces d’occasion à leurs clients.

D’ailleurs, savez-vous qu’il n’est pas intéressant économiquement parlant d’acheter une pièce neuve pour toute voiture qui est sur les routes depuis plus de 5 ans ? En effet, au-delà de 5 années d’existence, une voiture perd, en moyenne, 66% (deux-tiers) de sa valeur.

Or, acheter une pièce neuve ne fait pas augmenter la valeur de votre voiture: vous remplacez juste une pièce qui est nécessaire au bon fonctionnement de celle-ci. Et remplacer une pièce défectueuse par une pièce d’occasion ne fait pas non plus baisser sa valeur.

Ainsi, acheter une pièce de réemploi est intéressant pour votre budget, n’a aucun impact pour votre véhicule, mais peut avoir un impact sur la consommation de matières premières: une pièce de réemploi vendue, c’est une pièce neuve non produite.

Soyez le changement que vous souhaitez pour le monde ! Alors en 2019, on pense REEMPLOI !