Téléphone au volant : combien de temps pour récupérer 3 points ?

Combien de temps faut-il pour récupérer les 3 points qui ont été enlevés pour téléphone au volant ?
Logo Reparcar
Trouvez facilement votre pièce automobile d’occasion

Economisez jusqu’à -70% sur le prix neuf constructeur – Garantie 6 mois minimum – Livraison 48h

  • Utiliser son téléphone au volant est strictement puni par la législation française. Certains conducteurs commettent, toutefois, cette infraction qui leur coûte un retrait de 3 points sur leur permis de conduire. En plus de ces points retirés s’ajoute une amende de 135 €.

    Quelles sont les sanctions pour l’usage du téléphone au volant ?

    Le téléphone au volant est strictement interdit par le Code de la Route français. Cette interdiction comprend aussi bien un appel vocal que l’envoi du SMS. Cette règle concerne les conducteurs d’une voiture, d’un deux-roues ou d’un trois-roues.

    Si le conducteur d’un tel engin utilise malgré tout le téléphone au volant, il est donc reconnu coupable d’une infraction sanctionnée d’un PV, avec une contravention de 135 € (qui peut être minorée à 90 €) et un retrait de 3 points sur son permis de conduire. Les conducteurs d’un vélo, n’étant pas dotés d’un permis à points, seront simplement sujet à l’amende de 135 €.

    En outre, depuis le 1er juillet 2015, les oreillettes et les écouteurs (du type kit mains-libres) sont également interdits et donc sanctionnables de la même façon.

    Enfin, depuis le 22/05/2020, le retrait du permis de conduire est possible si le conducteur a été également reconnu coupable d’une autre infraction de la route, en même temps qu’il conduisait avec le téléphone au volant.

    Ces infractions peuvent être :

    • Les excès de vitesse ;
    • Le non-respect d’un feu rouge ;
    • La circulation sur la voie de gauche ;
    • L’oubli du clignotant lors d’un changement de direction ;
    • Le non-respect des distances de sécurités réglementaires entre véhicules ;
    • Le chevauchement et le franchissement de lignes continues ;
    • Le non-respect du stop ;
    • Le non-respect du panneau « cédez le passage » ;
    • Les dépassements dits dangereux ;
    • Le non-respect de la priorité accordée au passager piéton.

    Cette rétention du permis peut aussi bien atteindre 6 mois qu’un an (en cas d’accident de la route, d’alcoolémie positive, ou d’usage de stupéfiants).

    Combien de temps pour récupérer 3 points quand on est conducteur confirmé ?

    Un conducteur qui a été sanctionné pour avoir conduit en utilisant le téléphone au volant perd automatiquement 3 points sur son permis de conduire.

    Il retrouve progressivement l’intégralité de son solde de points, sur une période de 3 ans s’il ne commet pas d’autres infractions au Code de la Route dans cette période.

    Toutefois, si un conducteur souhaite récupérer l’intégralité de ses points de manière accélérée, il peut toujours suivre un stage de récupération de points, lequel lui fait recouvrer 4 points, à l’issue d’une formation de 48 heures.

    Combien de temps pour récupérer 3 points quand on est jeune conducteur ?

    Un jeune conducteur est en permis probatoire.

    De ce fait, pour toutes les infractions qui entraînent la perte d’au moins 3 points sur son permis de conduire, il reçoit une lettre 48N recommandée avec AR (émise par le ministère de l’Intérieur) lui signifiant la perte de ses points et l’obligation de faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière.

    Dans ce cas précis, le conducteur est donc tenu de participer à ce stage obligatoire. Une fois cette lettre reçue, il a 4 mois pour le faire et pour payer son amende. Comme pour les autres conducteurs, le stage dure deux jours et débouche sur le gain de 4 points crédités sur le permis de conduire.

    Comment regagner plus rapidement ses 3 points grâce au stage ?

    Participer à un stage de sensibilisation à la sécurité routière (également appelé « stage de récupération de points ») est le moyen le plus rapide pour récupérer son capital de points. Néanmoins, ce stage volontaire (ou obligatoire s’il s’agit d’un jeune conducteur en période probatoire) ne peut pas être réalisé plus d’une fois par an. De même, le conducteur ne doit pas être sous le coup d’une invalidation, d’une suspension ou d’une annulation de permis, pour pouvoir y prendre part.

    Au bout de deux jours de formation, une attestation lui sera remise et un double sera transmis au préfet de son département. L’opération sera ensuite notifiée sur le relevé intégral d’information au fichier national des permis de conduire ; tandis que le conducteur en faute sera crédité de 4 points sur son permis de conduire.

Logo Reparcar
Trouvez facilement votre pièce automobile d’occasion

Economisez jusqu’à -70% sur le prix neuf constructeur – Garantie 6 mois minimum – Livraison 48h

Commentaires :
Vous devez avoir un compte pour publier un commentaire
Login Créer un compte
Top